POINT INFO :CONTINUITE DE NOS ACTIVITES PENDANT LE CONFINEMENT

deeeglingues-decheterie-smitom

La sûreté dans les déchèteries : une préoccupation croissante

Le mardi 13 novembre 2012, à Vaux-le-pénil (77), a eu lieu la deuxième édition du comité de pilotage départemental anti-pillage DEEE. Cette réunion, qui s'est tenue à l'initiative du SMITOM du Nord Seine et Marne et d'Ecologic, a rassemblé les syndicats (collecte et traitement) de Seine et Marne, la Préfecture, les forces de l'Ordre (police et gendarmerie) ainsi que l'OCLDI (Office Central de Lutte contre la Délinquance Itinérante). Petit retour sur la genèse de ce groupe de travail qui s'attelle à assurer la sûreté des déchèteries.

Le SMITOM du Nord Seine et Marne et Ecologic, moteurs de la lutte contre le pillage des déchèteries.


Le pillage dans les déchèteries constitue un réel problème de sûreté publique doublé d'une perte financière conséquente pour les collectivités locales qui mettent en place la collecte séparée des déchets valorisables.

L'augmentation des dégradations et pillages en déchèterie est liée à la hausse du prix des matières premières, notamment des métaux ferreux et non-ferreux présents en grande quantité dans les DEEE. Les convoitises que suscitent ces matières ont engendré une situation qui perdure depuis plusieurs années et qui s'avère être un enjeu de sûreté d'importance au niveau départemental et même national.

Création du groupe « sûreté », à l'initiative du SMITOM et d'Ecologic


L'éco-organisme Ecologic et le SMITOM du Nord Seine et Marne ont décidé de réaffirmer leur volonté d'agir et ont été à l'initiative de la création d'un groupe de travail chargé de trouver des solutions et de préparer un plan d'actions.

Ce groupe de travail regroupe les syndicats de Seine-et-Marne en charge des déchèteries, la Direction Départementale de la Sécurité Publique, le Groupement de Gendarmerie Départemental et les Services de l'Etat. Il s'est réuni une première fois à Melun en septembre 2011. Cette réunion, fort constructive, a permis de mettre en relation les différents partenaires et de créer une dynamique pour faire peu à peu bouger les choses.

Ecologic, le SMITOM et les Forces de l'ordre : un partenariat actif


Les services de l'éco-organisme et du SMITOM travaillent désormais en étroite collaboration avec la Gendarmerie et la Police Nationale. Plusieurs dépôts de plainte ont été remis aux services de Police. Et à ce jour, 85 fiches 'alertes' ont été remplies et transmises aux services de Police et de Gendarmerie concernés. Elles permettent de faire un état précis des vols de métaux et des conditions dans lesquelles ils sont commis.

Déjà, des interpellations ont été réalisées sur les déchèteries de Mitry-Mory et de Monthyon et certaines présences constatées dans l'enceinte des déchèteries ont disparu.

Par ailleurs, les gardiens de déchèterie ont eu pour consigne de renforcer les contrôles et d'interdire l'accès aux non usagers.

Le pillage des déchèteries : un problème de portée nationale


Ce projet ambitieux de sûreté des déchèteries est important puisqu'il touche à la sécurité publique, mais aussi à la gestion des déchets aussi bien sur le plan des pertes financières que sur le plan des pollutions susceptibles d'être engendrées par le trafic des DEEE.

Conscient des implications nuisibles que les pillages engendrent pour ses collectivités locales partenaires, l'éco-organisme Ecologic coordonne ce projet et recommande d'ores et déjà des solutions pratiques pour contrer ce phénomène. Par le biais de l'organisme paritaire OCAD3E, il soutient financièrement la mise en place de ces solutions.

Le problème des pillages de déchèteries n'est malheureusement pas un problème propre à la Seine-et-Marne, mais cette dynamique et cette mobilisation de l'ensemble des partenaires initiées par Ecologic et le SMITOM du Nord Seine et Marne sont porteuses d'optimisme pour l'avenir de tous les points d'apport de DEEE.

Une nouvelle réunion s'est tenue le 13 novembre 2012 et à son issue, tous les partenaires pourront dresser un premier bilan et développer de nouvelles pistes d'actions, pour continuer d'enrayer cette situation intolérable.