POINT INFO :CONTINUITE DE NOS ACTIVITES PENDANT LE CONFINEMENT

valorisation-energetique-dechets

La valorisation énergétique des déchets : traitements et procédés

Le code de l'environnement établit une hiérarchie des modes de traitement des déchets. Il est important de prévenir la production de déchets en favorisant le réemploi puis de réutiliser, de recycler et enfin de valoriser les déchets en captant l'énergie qu'ils contiennent.

L'énergie contenue dans nos déchets est exploitable !


Il est primordial d'effectuer une collecte séparée des déchets en vue de leur valorisation optimisée. Cette valorisation de nos déchets est souvent confondue avec le recyclage des matières qu'ils contiennent. Pourtant la valorisation d'un déchet ne s'arrête pas là : les matières non recyclables contiennent de l'énergie potentiellement exploitable si elle est récupérée par le biais de procédés adaptés pour être ensuite redistribuée à la collectivité. On appelle ce type de valorisation, la valorisation énergétique.

La valorisation énergétique est caractérisée par quatre types de procédés, applicables aux catégories de déchets, en fonction de leur composition

      • L'incinération 

C'est le procédé le plus utilisé en ce qui concerne les fractions non recyclables des DEEE. Les déchets sont acheminés dans des fours d'incinération pour être brulés à plus de 1000°C. L'énergie de la combustion est récupérée sous forme de fumées, puis est transformée en vapeurs d'eau (en chaudière) ou en électricité (en turbine, puis alternateur) pour être revendue. Les résidus de la combustion (mâchefers et ferrailles) sont récupérés puis réutilisés dans les travaux publics pour les soubassements des infrastructures de transport.

Les trois centres d'incinération du SYCTOM paris (Isséane, Saint Ouen, Ivry) permettent par exemple d'alimenter en eau chaude et chauffage l'équivalent de 300 000 logements de l'agglomération parisienne ; évitant, de fait, le rejet de 900 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère.

          • Le stockage 

La dégradation progressive des déchets libère du  biogaz  capté en installation spécifique, pouvant être transformé en chaleur ou électricité.Ce traitement est surtout adapté aux déchets organiques.

            • La méthanisation 

Transformation des déchets biodégradables  en biogaz ou en compost.

                • La combustion du bois 

Elle s'apparente à l'incinération. L'énergie libérée est captée puis transformée sous forme de vapeur ou d'électricité.

L'incinération permet de générer une optimisation de la valorisation des DEEE pour un bénéfice environnemental important


La conception de nos appareils électriques et électroniques permet d'atteindre, en fin de vie, un taux moyen de recyclage matière de 80 %. La valorisation énergétique rend possible, en dernier recours, l'obtention d'un gain énergétique important des 20 % restants.
La part d'un DEEE valorisé par ce biais est en moyenne de 8 %. Ce procédé a le mérite d'offrir une énergie bon marché, locale, et propre.