Contexte écologique, politique et juridique

Vous êtes ici : Accueil>Filière>Le contexte
agrement-ecologic-categories-1-2-deee-pro

Les éco-organismes au centre de la filière DEEE

La filière DEEE regroupe l'ensemble des acteurs impliqués dans la collecte et le traitement des DEEE, du tri à la source auprès des citoyens jusqu'à la valorisation finale des matières issus des déchets et leur réinjection dans un circuit de fabrication d'équipements neuf.

sélectionner, contrôler, reporter : la mission des éco-organismes


Cette filière est contrôlée par les éco-organismes qui agissent pour le compte des producteurs d'équipements électriques et électroniques (fabricants, importateurs...), sous le contrôle de l'état. En substance, ces éco-organismes ont pour mission de prendre en charge la responsabilité élargie des producteurs conformément au droit européen et français en vigueur et de rapporter ses activités à un censeur d'état mais aussi de sélectionner des prestataires de collecte et de traitement compétent et cohérents économiquement, partageant des valeurs de respect du travail de l'insertion et de l'environnement.

Cartographie des acteurs et de leur obligation réglementaire

  • Producteurs : qui sont-ils (fabricants, importateurs...), quelles obligations (REP...), quels leviers d'action (agir sur l'éco-conception...)

Les producteurs de d'équipements électriques et électroniques sont les fabricants, les importateurs et les metteurs sur le marché d'équipements électriques et électroniques.

La législation les oblige à assurer la fin de vie de tous produits qu'ils mettent sur le marché. Elle les autorise à se regrouper autour d'éco-organismes agréés par l'Etat pour effectuer la récupération sur site, puis le traitement des DEEE ou alors à effectuer individuellement cette récupération de leurs produits uniquement.

En parallèle la directive 2011/65/UE dite ROHS relative à relative à la limitation de l'utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques oblige les producteurs a faire des efforts en matières d'éco-conception de leurs produits mis sur le marché.

  • Utilisateurs finaux : entreprises ou particuliers, détenteurs des déchets, responsabilité morale et d'image, choisir la bonne filière de tri

Les utilisateurs finaux ou détenteurs finaux sont les entreprises ou administrations qui sont en possession de DEEE.

Conformément à l'article L541-2 du code de l'environnement, ils sont tenus d'assurer ou de faire assurer l'élimination de leurs déchets d'équipements électriques et électroniques. Pour cela, ils sont en droit d'exiger de leurs fournisseurs de leur apporter une solution pour la fin de vie de leurs biens, agréée ou individuelle.

  • Opérateurs de traitement : droit de la santé et du travail, innovation des procédés de traitement...

Les opérateurs de traitement mettent en place des solutions industrielles pour assurer la dépollution et la valorisation des DEEE. Cette valorisation se traduit par le tri et la récupération des matières contenues dans les DEEE pour les recycler.

Ils sont soumis à une législation stricte en termes de droit du travail et de droit de la santé car les DEEE sont considéré comme étant des déchets dangereux. L'article 7 du décret 2012-617 stipule que les opérateurs de traitement ne peuvent traiter les DEEE que s'ils disposent de contrat passé avec des éco-organismes agréés ou avec des producteurs ayant mis en place un système individuel.

  • Distributeurs : magasins, certains grossistes... obligation du 1 pour 1 et partiellement du 1 pour 0, mise en place de solutions de collecte et communication.

La directive européenne 2012/19/UE défini comme distributeur toute personne physique ou morale dans la chaine d'approvisionnement qui met des EEE à disposition sur le marché.

Cette directive prévoit l'obligation pour ces distributeurs de mettre en place la reprise « 1 pour 1 » auprès de leurs consommateurs et la collecte « 1 pour 0 » pour les petits DEEE lorsque la surface de vente est supérieur à 400m².

Ils doivent également rendre visible l'éco-contribution payée par le consommateur à l'achat d'un EEE et communiquer à ce sujet.

  • Eco-organismes : sociétés de droit privé mais agréées qui agissent au centre de la filière. Prennent en charge la responsabilité des producteurs.

Les éco-organismes sont des sociétés de droit privé investie d'une mission d'intérêt général par les pouvoirs publics qui leur délivre un agrément. Les éco-organismes sont l'émanation des producteurs EEE pour assurer leur responsabilité réglementaire en matière de gestion de fin de vie des EEE. Le statut des éco-organismes est défini par l'article R543-197 du code de l'environnement.


Media